Chasse au mouflon en Andalousie avec RWS SPEED TIP PROFESSIONAL

Il y a un mois

Chasses au mouflon à Cordoue

Quiconque est déjà allé à la chasse au mouflon, connaît cette excitation que la traque de ce gibier génère, car celui-ci, le plus petit des ovins sauvages, possède une vue, une ouïe et une agilité remarquables. On le trouve essentiellement en Allemagne, en Hongrie, en Rép. Tchèque, en Slovaquie, et surtout en Espagne. Córdoba, une province au nord de l’Andalousie, est une adresse de premier choix pour la chasse au mouflon. Enrique, notre hôte, est ici propriétaire d’un imposant domaine de chasse privée de 4 000 hectares, peuplé de gibier sédentaire, comptant cerfs, chevreuils, sangliers et mouflons. Comptant de nombreuses aires où s’abrite le gibier, chasser sur ce terrain s’avère très ambitieux. La chasse s’y pratique d’ailleurs toujours à l’approche, très souvent en progressant à l’allure la plus lente et silencieuse possible. Les Espagnols ne connaissent quasiment pas la chasse à l’affût, le mode de chasse typiquement pratiqué en Allemagne.

Distance de tir de 200 mètres et plus - RWS SPEED TIP PROFESSIONAL

Les distances de tir de 200 mètres et plus étant courantes, notre choix se porta en amont sur le projectile Speed Tip Professional de la marque RWS. Il s’agit d’une ogive à désintégration partielle, basée sur la technique éprouvée du chemisage en « H ». Elle se distingue par une trajectoire extrêmement tendue de même que par un effet de choc et un pouvoir d’arrêt élevé. Ce spécialiste des longues distances est garant d’une fiabilité jusqu’à plus de 300 mètres sur du gibier de poids variable. Après avoir repéré le premier mouflon, le bien-fondé de notre décision s’est confirmé.

Expériences de chasse dans des paysages à couper le souffle

Le premier bélier entrant en ligne de mire se présenta sur une crête situé à 350 mètres de notre position, hors de notre zone de confort. Mettant à profit les propriétés du terrain, nous nous sommes donc approché jusqu’à 280 mètres du gibier. Les derniers mètres ont été franchi seuls, en rampant. La distance était désormais de 244 mètres, ce qui ne posait aucun problème avec la cartouche appropriée dans le chargeur. Nous trouvâmes rapidement la position de tir adaptée à la situation, nous servant de notre sac à dos comme appui. Il nous fallait à présent nous concentrer pleinement sur la respiration et la détente. Immédiatement après, la balle quittait le canon. Touché par un tir impeccable, le mouflon s’effondra à l’impact. Arrivés là où il gisait, nous lui présentâmes un dernier hommage, avec, à nos pieds, le paysage de Córdoba, d’une beauté à couper le souffle. Quelle magnifique expérience de chasse ! Le mouflon fut éviscéré sur place et la venaison amenée dans un endroit frais pour maturation.